Témoignages POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

Jeûne & Polyarthrite Rhumatoïde

 

Jeûne et Polyarthrite rhumatoïdeLa polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire chronique qui se manifeste par des articulations gonflées et douloureuses, et qui évolue par poussées. Cette pathologie est deux à trois fois plus fréquente chez les femmes que les hommes, et atteint un pic autour de 45 ans.

Avec environ 180 000 personnes touchées, la polyarthrite rhumatoïde est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques. C’est une maladie d’origine auto-immune qui touche une partie de l’articulation appelée la membrane synoviale,

La membrane synoviale est une structure qui tapisse les tendons et les ligaments. Chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, cette membrane est attaquée par les globules blancs, ce qui provoque une inflammation importante et l’épaississement du tissu synovial. En conséquence, l’articulation est peu à peu détruite : le cartilage s’érode, l’os se déminéralise et les tendons et les ligaments menacent de se rompre.

Ingrid jeûne 3 semaines pour une polyarthrite rhumatoïde

Ingrid

L’Ardèche Verte

Janvier 2020

Décodage biologique

Aide à la compréhension d’un symptôme dans son sens supposé et de sa cause éventuelle

“Approche du sens des maladies s’appuyant sur les fonctions biologiques de chaque organe. Elle permet de décoder les symptômes qui “parlent” de notre histoire, réactions d’adaptation à des événements figés. La maladie n’est plus alors considérée comme un accident, une calamité insensée ou fatidique. Elle devient la réponse adaptée, l’expression d’une solution de survie que notre corps propose face à un ressenti conflictuel.” Christian Flèche

La Polyarthrite rhumatoïde

 

“La polyarthrite est une inflammation portant simultanément sur plusieurs articulations. Cette maladie vient m’indiquer une difficulté à accomplir des gestes que j’étais capable d’exécuter autrefois avec beaucoup de dextérité. Maintenant, j’ai l’impression d’être plus maladroit ou gauche. Je me dévalorise donc par rapport à cette activité où j’excellais et j’ai l’impression de perdre de la dextérité, de la force ou de la précision.

Cette maladie se retrouve par exemple chez la couturière qui, après quelques années, à l’impression d’être plus lente, moins habile. Les sportifs sont souvent atteints de polyarthrite, à cause principalement du sentiment de dévalorisation. Un sentiment qu’ils peuvent vivre parce qu’ils ne performent pas à 100 % ou que leurs performances ont diminué.

J’apprends à m’accepter avec mes forces et mes faiblesses. Même si j’ai l’impression d’être moins bon ou moins efficace, je regarde toute l’expérience que j’ai acquise au fil des années. Je reconnais qu’elle est un atout précieux qui fait de moi une personne exceptionnelle.

La polyarthrite peut se produire aussi si je suis compulsif, très obstiné ou moralisateur. j’ai tendance à me sacrifier pour les autres, ce qui résulte souvent d’une agression refoulée ; mais jusqu’à quel point j’agis avec amour, en me respectant ? La rigidité tant physique qu’intérieure s’aggrave à cause de cette obstination profonde à ne pas vouloir changer. ” Jacques Martel

Un immense merci à toutes les personnes qui ont souhaité témoigner de leur jeûne. Ces témoignages sont des pierres précieuses, trésors de courage, de détermination, de confiance et dépassement de soi. Ils sont aussi la démonstration, face aux sceptiques, de la capacité de notre corps à vivre sereinement cette pratique, régénératrice, naturelle et ancestrale, qu’est le jeûne.