Brigitte BLANCART-VILLEMAGNE

Brigitte Blancart-Villemagne

Brigitte BLANCART-VILLEMAGNE

Sophrologue et Formatrice

 

Brigitte Blancart-Villemagne co-anime et propose des accompagnements pendant les  « Cures Jeûne & Sens, en Ardèche Verte »

 

“Je suis Brigitte Blancart-Villemagne, sophrologue et formatrice.

« Sophrologue », « Sophrologie » sont des mots qui vont très bien ensemble, certes, mais ils interrogent, intriguent, suscitent nombre d’interrogations et rebutent même parfois. Avant d’en dévoiler quelque peu le mystère, j’ai très envie de décrire en quelques mots quelle a été ma rencontre avec la Sophrologie. De quelle manière elle a su me séduire en me révélant ses fondements, sa simplicité et son incroyable capacité à trouver sa place dans ma vie de tous les jours.

 

 

Une rencontre

Une rencontre à la fois inédite et déroutante m’a progressivement, au fil de ses caprices répétés, avec sa manière si singulière de me torturer, avec cette sournoise facilité à se saisir de la moindre de mes faiblesses pour se renforcer, conduite vers Dame « Sophro ». C’est, quelques années et quelques diagnostics plus tard, que je pourrais enfin identifier ce qui s’était insinué dans mon corps, dans mon cœur et dans mon esprit sous le nom de « fibromyalgie ».
Si je peux, aujourd’hui, la qualifier de « Providence », c’est parce qu’elle m’a permis de belles rencontres. À commencer par la rencontre avec moi-même et l’ouverture à d’autres possibles. Mais, toute “fièrote” et déterminée qu’elle soit, elle n’a cependant pas réalisé ce prodige toute seule. En effet, une alliée encore plus précieuse devait intégrer ma vie, m’aider à lui redonner du sens et à l’investir de ma présence : la Sophrologie !

 

C’est au détour d’une activité professionnelle endiablée, d’une implication militante sans bornes, d’une perte de sens et de soi que j’ai déclaré les symptômes de la fibromyalgie. Ayant eu la chance inouïe d’avoir une adorable fille en formation de masseur-kinésithérapeute, il m’a été donné de rencontrer une rhumatologue rare versée dans la pleine conscience et d’éviter ainsi des traitements aussi lourds et délétères qu’approximatifs.

 

La sophrologie

La Sophrologie s’est invitée dans ma vie un jour de cure thermale, lors d’une séance dans la boue, en apesanteur. Je n’oublierai jamais la sensation de m’être sentie comme un exocète. Car, tel le poisson volant, je flottais et volais tout à la fois. Ne plus sentir le poids d’un corps douloureux, entendre, au contraire, ses messages alors qu’il s’apaisait et se libèrait, sentir les tensions baisser la garde, accueillir en soi des sensations douces et bienveillantes, percevoir, sans tout à fait y croire, l’existence de cet espace intérieur du corps dénué de maladie, exempt de douleur, qui ne peut ni vieillir ni mourir… Telle a été ma première rencontre avec la Sophrologie.

 

ExocèteIssue de l’Education Populaire et ayant porté, en qualité d’animatrice socio-culturelle, des missions, d’animation, de direction , de coordination, de formation, d’accompagnement auprès de publics enfants, adolescents, adultes, adultes en insertion, j’ai toujours eu à cœur de placer l’Humain au cœur de mon action et de lui permettre de développer son autonomie.

 

C’est aussi en cela que la Sophrologie m’a conquise… Elle me permettait d’être tout à fait autonome, de disposer à tout instant des outils dont j’avais besoin pour réguler un stress, pour apaiser mon mental emballé comme un hamster dans sa roue, pour accueillir une émotion, pour me préparer à un événement complexe ou tout simplement pour revenir là où sont mes pieds lorsque j’avais tendance à laisser de côté le phénomène de gravitation terrestre 🙂

Aujourd’hui, entre « Fibromyalgie » et « Sophrologie », si la première me rappelle régulièrement à l’ordre, la seconde me ramène spontanément à moi, dans mes appuis, en prise de Terre.

Un besoin impérieux de reconversion professionnelle s’étant fait sentir, de découvertes en aventures, j’ai poussé la porte de l’Institut de Sophrologie Rhône-Alpes.

 

PAUSE D’INTÉGRATION

« Je vous propose une pause pour intégrer ce qui vient de s’exprimer. »

 

La pause d’intégration, si importante pour nous en Sophrologie, constitue ce moment durant lequel les sensations s’expriment dans le corps. Elle permet ainsi d’accéder à une meilleure écoute de soi.

 

Aujourd’hui, sophrologue et formatrice, je suis accompagnée d’Alfonso, le Bonhomme Chinois, grâce à qui la Sophrologie devient moins mystérieuse.
C’est toujours équipée des trois buts de la Sophrologie, autonomie, responsabilité, dignité, que j’exerce autour de la gestion des émotions, de la gestion du stress, du deuil, de la confiance en soi, du lâcher prise (…).

 

AlfonsoAlfonso

Alfonso que vous voyez illustré est l’idéogramme chinois qui représente l’Homme debout, en bonne santé, libre… Libre dedans et dehors.
Sa tête est ouverte car reliée au Ciel, à l’Espace…
La croix formée par ses bras et son tronc correspond au cœur, aux émotions…
La partie inférieure, ouverte également, n’est autre que le corps, relié à la Terre…
Esprit, Coeur, Corps, nous avons là les trois niveaux de l’Etre et c’est dans ces trois dimensions qu’intervient la sophrologie pour amener équilibre et harmonie.

 

Le mot « Sophrologie » est construit sur trois racines grecques :
SOS : équilibre, harmonie
PHREN : esprit, conscience
LOGOS : étude, apprentissage

 

La Sophrologie serait donc l’étude d’une conscience harmonieuse dans un corps en équilibre…
Mais en voici une définition plus complète.

 

« Réalisée de manière progressive, personnalisée et permissive auprès d’un sophrologue puis en autonomie, la sophrologie est un ensemble de relaxations dynamiques et de techniques spécifiques. Elles sont constituées de mouvements simples et d’activations mentales positives, réalisées debout ou assis, sans musique ni superflu. Elle développe la qualité de présence et d’attention, la conscience de soi et de l’environnement, en lien avec ce qui est important et donne du sens à nos yeux.

 

La sophrologie augmente ainsi, avec harmonie et sérénité, les ressources personnelles, les capacités d’adaptation et d’action au quotidien. »

 

Avec la sophrologie… j’apprends à :
– investir l’instant présent et à m’enraciner
– me détendre, à répérer mes tensions et à les relâcher
– identifier et à décrire les sensations corporelles de l’instant, à en prendre conscience
– me concentrer
– diriger ma respiration et à lui donner une intention
– gérer mes émotions
– prendre conscience de l’espace qui m’entoure
– prendre conscience de mes sens
– à prendre du recul
– aborder le futur en trois dimensions (le quotidien, l’exceptionnel, celui qui pose problème)
– me réconcilier avec mon histoire, à connaître et à stimuler mes ressources, à m’adapter
– calmer mon esprit, les pensées, l’agitation qui m’empêche de devenir qui je suis

Brigitte Blancart-Villemagne

Contacter Brigitte :

06 70 15 32 04

pardeversoi07@gmail.com

Les Articles de Brigitte :

Articles des thérapeutes "Jeûne & Sens - Olivier Lantier"